Mazars contribue à l’avancée collective des travaux sur le reporting de développement durable

12/03/2021 | Deux récents rapports mandatés par la Commission européenne ont émis des recommandations sur le développement de standards européens de reporting en matière de développement durable. La publication de chacun d'entre eux signifie qu'un changement positif est en train de se produire.

La réussite collective dans la réalisation des objectifs de développement durable et dans la mise en œuvre du Green Deal en Europe ne peut être atteinte sans des données et des rapports de développement durable solides et cohérents.

Le besoin urgent d'informations pertinentes, fiables et comparables sur la durabilité a incité la Commission européenne à prendre l'initiative de façonner l'avenir des rapports de développement durable en Europe, voire dans le monde. Pour la Commission européenne (CE) : "Les normes de durabilité de l'UE sont nécessaires pour répondre à l'ambition politique et au calendrier urgent du Green Deal européen. Elles sont également nécessaires pour assurer la cohérence des règles de reporting au cœur du programme de financement durable de l'UE."

En juin 2020, la CE a demandé à l'European Financial Reporting Advisory Group (le Groupe consultatif pour l'information financière en Europe) de donner son avis sur la voie à suivre pour la normalisation des rapports sur le développement durable en Europe, tant du point de vue de la gouvernance que du point de vue technique.

Les deux rapports contribuent à une amélioration indispensable du cadre du reporting de développement durable des entreprises, afin de respecter les engagements durables. Le rapport "Propositions pour une normalisation pertinente et dynamique des rapports sur le développement durable dans l'UE" propose une feuille de route pragmatique mais ambitieuse pour l'avenir du développement durable en Europe :

  • Des principes fondamentaux soutenant l'agenda européen et des objectifs spécifiques ;
  • Des lignes directrices pratiques inspirées par les principaux normalisateurs internationaux ;
  • Une architecture modulaire permettant une certaine flexibilité, tout en couvrant tous les facteurs de durabilité ;
  • Une feuille de route claire pour fournir des normes de reporting à temps pour la première application de la directive révisée sur les rapports de développement durable ;
  • Un engagement à travailler main dans la main avec les initiatives internationales actuelles pour favoriser une meilleure cohérence et une convergence des rapports de développement durable au niveau mondial.
Maud Gaudry

Maud Gaudry, directrice du développement durable chez Mazars qui a dirigé le projet pour le groupe de travail multipartite, commente :

Le fait de pouvoir participer à cet effort historique, en pilotant la contribution incroyablement riche et précieuse de tant de personnes engagées et talentueuses représentant toutes les parties prenantes possibles, sous la direction de Patrick de Cambourg, a une résonance particulière pour moi.

Il reflète à la fois ma conviction et mon engagement personnels, mais aussi ceux de Mazars : la transparence par le biais d'une information fiable et fidèle est la clé du développement durable et sain d'un monde équitable et prospère. Les implications de ce rapport devraient être durables, offrant une base solide pour des décisions d'investissement mieux informées et pour le succès futur des entreprises. Avec de nouvelles mises à jour de la Commission européenne attendues en avril 2021, y compris la proposition de directive révisée, les décisions prises influenceront sans aucun doute l'avenir du reporting durable et la façon dont les entreprises opèrent en Europe et ailleurs.

Je suis fière de participer à ce projet, de servir l'intérêt public et de représenter Mazars, en veillant à ce que nous soyons au cœur du changement et en aidant les entreprises à évoluer vers un avenir plus durable. Le développement durable offre aux entreprises la possibilité de développer des communautés plus fortes, de renforcer leur résilience et, en fin de compte, de contribuer au bien commun. Il est à juste titre pris plus au sérieux que jamais - et nous constatons que cela se reflète chez les régulateurs et les décideurs politiques qui cherchent des moyens de créer un environnement plus solide et plus clair en matière de rapports de développement durable.

Le succès collectif et inclusif ne peut être atteint que si nous comprenons tous les besoins, les contraintes et les objectifs de chacun, et si nous nous efforçons de trouver des solutions qui profiteront au plus grand nombre. Cette initiative de premier plan de l'Union européenne vise justement à fournir les outils permettant au plus grand nombre de participants, qu'ils soient publics ou privés, institutions, entreprises ou particuliers, européens ou internationaux, de s'engager sur la voie de la durabilité au bénéfice de tous.

Maud Gaudry Directrice Sustainability

Document

EFRAG Report – Update on EU Sustainability Reporting
EFRAG Report – Update on EU Sustainability Reporting