Les acteurs français du BTP face à la crise de la Covid-19

Afin d’analyser la gestion de la crise de la Covid-19 par les acteurs français du BTP, nos experts présentent dans cette étude un comparatif des résultats semestriels des majors du BTP français et européens. Cette étude met en évidence que les acteurs français sont plus pénalisés que leurs concurrents européens, puis présente la communication des majors et des autres groupes français sur la gestion de cette crise, leurs perspectives et leurs enjeux.

Découvrir l'étude

Après un 1er trimestre 2020 déjà marqué par la crise avec un recul moyen de l’activité des majors français du BTP de 2,7% par rapport au T1 2019, le second trimestre est encore plus impacté.

Les majors français plus pénalisés que les majors européens 

  • 14 POURCENT
    C'est le pourcentage de baisse d'activité au 1er semestre 2020 pour les majors français.
  • 5.1 POINTS
    C'est la baisse du taux de marge opérationnelle au 1er semestre 2020 pour les majors français.
  • 20.5 POURCENTAGE
    C'est la moyenne de la baisse des capitalisations boursières des 4 majors français (au 30/06/20 vs. 31/12/19).

Sur le premier semestre 2020, les majors français enregistrent un fort repli de leur activité (-14,0% par rapport au 1er semestre 2019), à mettre en lien avec la crise sanitaire de la Covid-19 . Cette dégradation, nettement supérieure à la moyenne du Panel est à rapprocher des mesures plus strictes, en France par rapport à la plupart des autres pays européens, pour faire face à la crise sanitaire, avec notamment le confinement total du pays dès le 17 mars 2020, ayant entrainé l’arrêt total ou partiel de nombreux chantiers pendant plusieurs semaines. 

La gestion de la crise de la Covid-19 chez les groupes français

Les majors français du BTP restent préoccupés par les enjeux en lien avec la reprise de l’activité, dont les négociations sur la prise en charge / refacturation des surcoûts liés aux arrêts de chantier et des décalages de planning, tout en assurant des conditions sanitaires satisfaisantes pour leurs collaborateurs. La mise en œuvre des mesures de protection reste un défi logistique et humain, notamment sur les grands projets nécessitant un volume de main d’œuvre important au sein d’espaces relativement exigus. Les majors communiquent également sur la flexibilité dont ils ont pu faire preuve en mettant en place de nouvelles formes d’organisation du travail suite à la crise de la Covid-19 , dans un secteur où le télétravail pour les collaborateurs sur les chantiers ne peut s’appliquer.

L’analyse des communiqués de presse ou communications spécifiques en lien avec la crise sanitaire montre que les groupes français (hors majors) du secteur BTP sont préoccupés en premier lieu par la sécurité de leurs collaborateurs (50% du panel) ainsi que par les enjeux en lien avec la reprise et le pilotage de l’activité (40% du panel).

Sondage : les priorités dans le contexte de la crise

Pour analyser la manière dont les acteurs français du BTP ont géré la crise Covid-19 , et pour recueillir leur vision sur les enjeux et perspectives associés, Mazars a mené début octobre 2020 un sondage auprès de 29 groupes du BTP établis en France.

  • 77POURCENTAssurer la sécurité des collaborateurs
  • 69POURCENTRéduire les coûts et améliorer la performance
  • 62POURCENTSécuriser la trésorerie

Pour en savoir plus, téléchargez l'intégralité de l'étude