Les cahiers sectoriels de la taxinomie #5 : secteur Equipementiers

Août 2022 |
Au 1er janvier 2022, la taxinomie verte est entrée partiellement en vigueur au sein de l’Union européenne. Une première étape pour orienter les investissements de capitaux vers des activités dites « durables ».

Pour le secteur des équipementiers automobile, l’objectif a été de mesurer la part des activités éligibles contribuant aux deux premiers objectifs climatiques (atténuation du changement climatique et adaptation au changement climatique).

Nos experts Sustainability font le point sur les premières publications relatives aux 3 ratios d’éligibilité des 9 principaux acteurs de l’UE soumis à ce nouveau règlement et ayant publié à date.

Télécharger l'infographie

Des résultats hétérogènes reflétant des interprétations variables

  • 40%des émetteurs publient des ratios ventilés par activité taxinomique.
  • 67%des émetteurs ont une approche par "composant" considérant leur éligibilité à l'activité 3.6 "Autres technologies de fabrication à faible intensité de carbone"
  • 33%des émetteurs ont d'ores et déjà appliqué les critères de contribution substantiels pour l'évaluation de l'éligibilité (considérant uniquement les ventes d'équipements à destination des véhicules électriques ou hybrides-rechargeables)

Principaux partis pris méthodologiques

La méthodologie de calcul du dénominateur est encadrée par l’article 8 du règlement sur la taxinomie.

Celle du numérateur est définie par analogie. Malgré les compléments apportés par les FAQ de la Commission européenne, certaines zones d’interprétation perdurent dans la mise en œuvre du calcul.

Dans ce contexte, nous avons analysé les méthodologies détaillées par les émetteurs. Bien que le niveau de transparence soit hétérogène, certaines grandes tendances se dégagent.

Méthodologie de calcul

Pour accéder à l'analyse complète, téléchargez le cahier sectoriel

Pour en savoir plus et découvrir les observations et conclusions de nos experts, téléchargez le cahier complet ci-dessous :