Les cahiers sectoriels de la taxinomie #3 : secteur Automobile

Juillet 2022 |
Au 1er janvier 2022, la taxinomie verte est entrée partiellement en vigueur au sein de l’Union européenne.

Pour le secteur automobile, l’objectif a été de mesurer la part des activités éligibles contribuant aux deux premiers objectifs climatiques (atténuation du changement climatique et adaptation au changement climatique).

Nos experts Sustainability font  le point sur les premières publications relatives aux 3 ratios d’éligibilité des 6 principaux constructeurs de l’UE.

Télécharger l'infographie

Des résultats homogènes qui cachent des disparités de traitement

  • 83%des émetteurs font référence aux FAQ de la Commission Européenne pour justifier du caractère éligible des véhicules thermiques.
  • 67%des émetteurs publient les montants brutes (numérateur et dénominateur) constitutifs des ratios.
  • 67%des émetteurs publient des ratios ventilés par activité

Principaux partis pris méthodologiques

La méthodologie de calcul du dénominateur est encadrée par l'article 8 du règlement Taxinomie. Celle du numérateur est définie par analogie.

Malgré les compléments apportés par les FAQ de la commission européenne, certaines interprétations perdurent : alors que la méthodologie relative à la comptabilisation du CA ne fait pas débat, certains constructeurs ont utilisé des mesures de simplification, notamment en incluant toutes les immobilisations corporelles (terrains, matériels, outillages et équipements et autres immobilisations corporelles) au numérateur du ratio des CAPEX ou en ne considérant que les frais de recherche et développement au numérateur et dénominateur du ratio des OPEX.

Cependant, nous soulignons l’effort important de la plupart des différents acteurs du panel en terme de transparence des informations publiées.

Pour accéder à l'analyse complète, téléchargez le cahier sectoriel

Pour en savoir plus et découvrir les observations et conclusions de nos experts, téléchargez le cahier complet ci-dessous :