CP février 2024 | Le crowdfunding se maintient au-dessus des 2 milliards d’euros collectés à l’issue d’une année de contrastes

Paris, le 8 février 2024 – Mazars et l’association Financement Participatif France (FPF) publient le baromètre de référence du financement participatif en France pour la cinquième année consécutive. Dans un contexte économique difficile, le baromètre met en évidence le succès de cette solution de financement pour une large diversité d’acteurs économiques, avec des tendances cependant contrastées selon les secteurs pour l’année 2023.
  • Depuis 2015, le financement participatif global a été multiplié par 12 pour un total cumulé de 9 milliards d’euros.
  • Le crowdfunding enregistre pour la première fois un recul (-11,3 %), mais se maintient au-dessus des 2 milliards d’euros de fonds collectés.
  • Si le crowdfunding immobilier reste la locomotive du financement participatif, il enregistre un net repli (-28 %) tout en continuant de représenter la majeure partie de la collecte globale (55,6 %).
  • Le crowdfunding des énergies renouvelables enregistre une progression de 11,5 %, représentant 17,6 % de la collecte globale.
  • Avec une croissance de 80%, le « crowdequity » séduit de plus en plus.
  • Enfin, la progression du nombre de projets (+31 %) confirme l’ancrage du crowdfunding chez les Français.

Un niveau de collecte supérieur à 2 milliards d’euros

Après une année 2022 record, où le crowdfunding a culminé à plus de 2,3 milliards d’euros collectés, 2023 connaît, pour la première fois, un recul de ce mode de financement : avec 2 089 millions d’euros de collecte, le financement participatif enregistre une baisse de 11,3 %. Néanmoins, malgré un contexte économique et géopolitique turbulent, les résultats du crowdfunding en 2023 se maintiennent au-dessus de la barre des 2 milliards d’euros.

Depuis 2015, les chiffres du crowdfunding ont été multipliés par 12, cumulant plus de 9 milliards d’euros, tout modèle transactionnel confondu (don, prêt, investissement). Cela confirme la tendance de fond en faveur du crowdfunding comme solution de financement à part entière, largement plébiscitée par les Français ; en témoigne la hausse significative du nombre de projets avec 157 535 projets en 2023 contre 120 107 projets en 2022 (+31 %).

graph barometre crowdfunding

Les tendances contrastées du baromètre du crowdfunding s’expliquent par :

  • l’impact de la crise de l’immobilier, qui a engendré une baisse de la collecte (-28 %) sur la principale classe d’actifs du crowdfunding et une baisse du prêt en tant que modèle transactionnel ;
  • une belle progression du don qui s’impose dans des univers de plus en plus variés : associatif, gaming, entrepreneuriat, culture, etc. ;
  • une hausse très significative de l’investissement en capital ;
  • la reconfiguration du secteur autour du nouvel agrément européen de Prestataire de Services de Financement Participatif (PSFP) ;
  • la poursuite de la diversification des mécanismes de collecte entre family office, fonds d’investissement, CGP, etc. et la croissance du nombre d’initiatives communes. L’approche directe reste très majoritairement prépondérante à 63 % mais les canaux intermédiés prennent un peu plus d’espace (37 % au total, soit + 3 points de base par rapport à 2022), avec les CGP (20 %), les réseaux bancaires (8%) et les fonds d’investissement (7%).

 

L’immobilier, la locomotive du financement participatif au ralenti

Le crowdfunding immobilier a connu en 2023 un net repli (-28 %) alors que la variation du secteur du crowdfunding dans son ensemble se situe à -11,3 %. Il revient ainsi au niveau qu’il a connu en 2021 avec 1 161 millions d’euros collectés en 2023 contre 1 607 millions en d’euros en 2022, soit 55,6 % de la collecte (contre 68,2 % en 2022). Le nombre de projets financés passe, lui, de 1 628 en 2022 à 1 237.

  • Le marché reste très majoritairement orienté vers le résidentiel, qui représente 77 % des projets.
  • Les opérations de marchands de biens restent dominantes (61 %) alors que la promotion immobilière pure est en retrait (29 %).
  • Les premières opérations d’immobilier fractionné, nouvelle tendance du crowdfunding, représentent quant à elle 2%.
  • En dynamique : rénovation des actifs de centre-ville et opérations de recyclage urbain.
  • 497 projets ont été remboursés en 2023 pour un montant de 533 millions d’euros.
  • Conséquence de la crise, on atteint désormais la tranche [20 à 25 %] pour les retards de plus de 6 mois.

Dans un contexte de contraction du marché immobilier la plus forte depuis 10 ans (hausse brutale des taux de crédit et baisse des transactions), le crowdfunding n’échappe pas aux réalités économiques des sous-jacents qu’il finance. A noter : la plupart des retards ont été négociés par les plateformes afin de rééchelonner la dette du porteur de projet et lui permettre, à terme, de rembourser les investisseurs particuliers. Par ailleurs, les plateformes ont considérablement renforcé en 2023 les garanties prises auprès des porteurs de projet (hypothèque de 1er rang, fiducie-sûreté, etc.).

 

Les énergies renouvelables, grande tendance de l’année 2023

Le crowdfunding des énergies renouvelables (EnR) enregistre une progression de 11,5 %, stimulé par une hausse de 15,1 % du nombre de projets : 351 en 2023 (contre 305 en 2022). Le crowdfunding dédié aux énergies renouvelables pèse désormais 17,6 % de la collecte globale (contre 14 % l’an dernier) pour une collecte s’élevant à 368 millions d’euros.

  • Les opérations portent majoritairement sur des projets d’énergie solaire (79 %) qui devance largement l’éolien (10 %), le biogaz (7 %) et l’hydroélectricité (1 %).
  • 173 projets ont été remboursés en 2023 pour un montant de 88,1 millions d’euros.
  • Un niveau de risque proche de zéro : très peu de retard, aucune procédure collective ni perte constatée en 2023.

 

Le financement participatif en don

En forte progression par rapport à l’année 2022, les volumes de dons collectés s’élèvent à 160,5 millions d’euros (83,9 millions d’euros de dons sans récompense et 76,6 millions d’euros avec récompense). En 2023, ce sont un peu plus de trois millions de financeurs qui ont participé au financement de 150 000 projets.

  • Le secteur culturel – qui comprend entre autres les arts plastiques et le spectacle vivant – est l’un des grands bénéficiaires de ce mode de financement, avec 86,2 millions d’euros collectés.
  • Les projets de solidarité ont aussi déferlé cette année, ils cumulent 48,9 millions de fonds collectés, devant le secteur économique, qui enregistre une collecte de 25,4 millions d’euros.

Le crowdfunding en don devient de plus en plus un automatisme pour les associations qui cherchent à diversifier leurs ressources de financement, pour les entrepreneurs qui souhaitent tester l’appétence d’un public avant de se lancer, ainsi que dans l’univers du gaming, en témoigne la collecte « Odyssée » de près de 2,3 millions d’euros – record en Europe – pour la création d’un musée du jeu vidéo à Bussy-Saint-Georges !     

 

Le financement participatif en prêt

Le financement participatif en prêt connait une forte baisse, passant de 2 098 millions d’euros en 2022 à 1 661,2 millions d’euros en 2023. Cette baisse s’explique par le repli du crowdfunding immobilier, et par une activité de prêts aux TPE / PME compliquée en 2023, avec des entreprises fragilisées, contraintes de rembourser les prêts garantis par l’État (PGE) suite à la fin du « quoi qu’il en coute » et une hausse des taux qui rend l’activité moins attractive. L’annonce le 1er février dernier de la diminution de l'activité de prêt du leader européen October témoigne de ces difficultés.

  • Les obligations représentent cette année encore l’essentiel du crowdfunding en prêt (à hauteur de 82,4 %).
  • Les minibons ont disparu en novembre 2023 avec l’entrée en application du règlement européen.
  • Cette année, les taux de succès n’avoisinent plus tout à fait les 100 %. Une fois mis en ligne, certains projets ne bouclent pas leur collecte (1 sur 10 environ). 

 

Le financement participatif en investissement

Avec 267,2 millions d’euros collectés en capital ou en royalties, contre 150 millions en 2022, le financement participatif en investissement poursuit sa forte croissance, dopée par les multiples écosystèmes d’innovation existants en France et une popularisation croissante de ce mode d’investissement dans les médias grand public.

L’environnement et les énergies renouvelables continuent de représenter une part importante de ces investissements, avec 28 % des volumes collectés suivi par la technologie et le numérique (18 %).  

Le contexte fiscal très propice à l’investissement en capital des particuliers dans les jeunes entreprises innovantes devrait largement contribuer à l’affectation de l’épargne des Français dans l’économie réelle et à la croissance de la collecte sur les plateformes d’equity crowdfunding en 2024.

Damien Guermonprez, Président de Financement Participatif France, déclare : « L’intérêt du crowdfunding pour le financement de l’économie réelle se confirme encore en 2023. Cet outil de collecte, fortement plébiscité par les particuliers, répond aux besoins de nombreux secteurs, tel que l’immobilier, malgré les difficultés rencontrées au cours de l’année. C’est aussi dans le financement du secteur particulièrement dynamique des énergies renouvelables qu’on observe toute sa pertinence. L’année 2023 a aussi été témoin de la mise en application de l’agrément de Prestataire de Services de Financement Participatif qui a pu impacter l’activité courante des plateformes de prêts et de titres financiers. »  

Bertrand Desportes, Associé chez Mazars, déclare : « 2023 est une année pleine de contraste pour le crowdfunding : s’en tenir aux chiffres de l’immobilier, marqués par un recul de la collecte et une hausse des retards, serait réducteur et injuste pour le crowdfunding dans son ensemble qui a de nouveau démontré son utilité auprès de plus de 150 000 porteurs de projets et a su convaincre plus de 3 millions de Français. 2023 est une année de reconfiguration autour du PSFP : le secteur peut désormais aller de l’avant, en France et en Europe et continuer d’innover avec la structuration d’un marché secondaire, le développement de l’immobilier fractionné ou encore la tokénisation. »

 

Les projets « coups de cœur » 2023

  • Le projet d’Inthy, entreprise française pionnière dans le domaine des énergies renouvelables et de la mobilité durable qui souhaite poursuivre, entre autres, l'exploitation à long terme de centrales de production d'énergies renouvelables (solaire, éolien). [Voir le projet sur Lumo]
  • Le projet Square Fleuri (Paris) visant à accueillir un centre d'hébergement d'urgence géré par Emmaüs Solidarité, dont la capacité d'accueil atteint 50 places et de mettre à l’abris des familles en situation de grande précarité. [Voir le projet sur ClubFunding]
  • Le projet artistique de la compagnie Eia qui a pu jouer sa pièce Brazza – Ouidah – Saint-Denis dans l’une des salles emblématiques d'Avignon. [Voir le projet sur Proarti]
  • Le projet d’Amandine et Max qui vont prochainement ouvrir une librairie Queer à Nantes – Les Vagues - pensée comme un lieu de vie. [Voir le projet sur MyMoneyHelp]

 

***

 

Méthodologie

Ce baromètre se fonde sur les données déclaratives communiquées entre le 3 et le 26 janvier 2024 par les 64 plateformes qui représentent l’essentiel de l’écosystème du financement participatif en termes de volumes traités. Données complétées par les informations publiques ou estimées de plateformes n’ayant pas répondues à l’enquête.

 

Profil des répondants

112 réponses pour l’ensemble des modèles transactionnels du financement participatif, dont 21 en don (9 en don sans récompense et 12 en don avec récompense), 66 en prêt (2 en prêt non rémunéré, 19 en prêt rémunéré, 3 en minibon, 42 en obligation) et 25 en investissement (23 en capital et 2 en royalties). Les réponses des plateformes peuvent dans certains cas être pondérées par le volume des fonds qu’elles collectent. Une plateforme peut par ailleurs avoir plusieurs modèles transactionnels.

 

Contacts

Agence Taddeo pour Mazars

Julia Paget – julia.paget@taddeo.fr – 06 38 55 68 78

Jeanne Spada – jeanne.spada@taddeo.fr

Contacts

Document

CP Février 2024 - Baromètre du crowdfunding 2023
CP Février 2024 - Baromètre du crowdfunding 2023