Nos Publications Immobilier et BTP

Vous trouverez ci-dessous toutes les publications du secteur Immobilier et BTP de Mazars.

Etude BTP 6ème édition - Reprise de la croissance pour les majors européens de la construction

La précédente étude appelait à la prudence pour l’activité des majors en 2016, notamment au regard des baisses de carnets de commandes constatées fin 2015. Cette prudence s’est confirmée par une année 2016 marquée par la consolidation de l’activité des majors : tassement du chiffre d’affaires et légère amélioration du taux de marge, reflet du recentrage des majors sur les activités cœur de métier et d’une attention portée sur la sélectivité des affaires.

Quelle valorisation pour les acteurs de la construction ?

Qu’il s’agisse d’une entreprise locale ou d’un major mondial, la valorisation de l’activité de construction est souvent estimée sur la base de multiples de résultats, et donc fondée, de fait, sur des perspectives court terme. Les acteurs développent pourtant des stratégies avec une vision long-terme (innovation, énergie, concessions, acquisitions, etc.), qui ne semblent pas toujours pleinement intégrées dans ces valorisations.

Le marché immobilier allemand est-il le nouvel eldorado européen ?

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : les investissements immobiliers en Allemagne se sont élevés à près de 66 milliards d’euros en 2016 avec un dernier trimestre qui frôle les 20 milliards hors résidentiel selon BNP Paribas Real Estate. L’Allemagne menace désormais le UK comme principal marché européen et est perçue par certain comme la zone la plus sûre pour investir suite au Brexit.

Quelle performance pour les foncières cotées en 2016 ?

À partir des communiqués de presse publiés à l’occasion de l’annonce des résultats annuels 2016, nous avons analysé la communication des foncières. Notre panel est constitué des foncières cotées ayant publié leurs résultats à fin 2016 au plus tard le 24 février 2017.

Communication financière des foncières cotées - 6ème Édition

2015 restera une année de très bonne performance financière pour les foncières cotées européennes qui ont pu pleinement bénéficier du contexte de taux bas pour abaisser le coût de leur endettement. Avec la stabilité actuelle des loyers, notamment dans l’immobilier de bureaux, l’amélioration du résultat financier constitue le principal levier pour l'obtention de résultats récurrents en croissance.

Partager