Simplification de l’expérience client

Remettre l’usager au centre des préoccupations, c’est penser autrement la relation de service. La transformation de l’action publique nécessite de réduire continuellement les délais de conception et de mise en œuvre des nouveaux services. Il s’agit de s’aligner en matière d’accessibilité, de rapidité et de transparence.

Nous agissons en faisant levier sur les technologies et les acquis des sciences humaines pour simplifier l’expérience client à travers des canaux pourtant multipliés, individualiser les parcours et réduire la charge administrative pour l’usager comme pour l’agent. Nous développons la capacité des services publics à se transformer en s’appuyant sur des capacités d’innovation permanentes : lean, nudge, design thinking, observation des usagers, etc.

Nous accompagnons le développement de services publics conçus comme des écosystèmes ouverts aux usagers, à la société et aux partenaires, tirant parti des technologies numériques et de l’exploitation des données en masse pour se transformer. 

Une offre de services adaptée à vos besoins

Design de service et amélioration du service rendu

Simplification et digitalisation de l'expérience client

Optimisation des processus et des organisations

Management des données usagers

Systèmes d'information

Il nous font confiance

  • Services du premier ministre / Secrétariat général pour la modernisation de l’action publique (SGMAP)
  • Ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche
  • Ministère de affaires sociales et de la santé / Direction de la sécurité sociale
  • Régimes d’assurance maladie obligatoire

 

Nous consulter

Publication

Enseignement, recherche et culture_1086x202

Marges de manœuvre des universités et écoles

Dans un contexte de rigueur budgétaire et donc de raréfaction des moyens, les dotations de l’Etat versées aux établissements d’enseignement supérieur et de recherche sont en diminution programmée. Si le rapport IGF/IGAENR a formalisé en mars 2015 une grille d’analyse des composantes du fonds de roulement des établissements – notamment leur part mobilisable – c’est pour orchestrer à long terme la mobilisation de ces fonds capitalisés (environ deux milliards d’euros) sur une base objective et soutenable.

Téléchargez pdf 2,31 MB