La reprise d’entreprise en difficulté, stressed et distressed M&A

L’environnement économique complexe de la plupart des secteurs d’activités rend les entreprises les plus fragiles à devenir des cibles et permet aux autres entreprises de consolider leur secteur. Mais traiter cette croissance externe sans savoir-faire pertinent peut représenter un réel danger pour l’acquéreur.

Dans ces contextes, faire appel à nos équipes vous permet d’aborder au mieux le process de reprise d’entreprises en difficulté, avant ou après procédure collective, de circonscrire l’ensemble des risques et de se positionner au mieux par rapport à des concurrents.

La reprise d’entreprise en difficulté relève d’un exercice très particulier, même s’il entre naturellement dans le cadre plus large des fusions-acquisitions.
En effet, la reprise d’une entreprise dont la situation de trésorerie est tendue (stressed M&A), ou celle - a fortiori - d’une entreprise déjà placée dans le cadre d’une procédure collective (distressed M&A), ne s’appréhendent pas selon les règles du jeu habituelles du M&A.

L’état de la cible requiert en effet en priorité pour l’acquéreur potentiel :

  • de comprendre les origines réelles des difficultés (qui sont souvent plus subtiles à déceler que celles qui sont annoncées…), de manière à bien comprendre dans quelle mesure il saura les surmonter ;
  • de jauger la pertinence résiduelle de l’entreprise sur ses marchés ;
  • d’analyser de manière extrêmement critique les prévisionnels d’exploitation, et surtout de trésorerie, de manière à déterminer l’importance des fonds à apporter à l’entreprise.

Les reprises d’entreprises en difficulté nécessitent en effet un focus particulier sur le financement des besoins non couverts, lesquels se révèlent assez régulièrement supérieurs, voire très supérieurs, au montant de la transaction.

Mazars Corporate Recovery Services propose un accompagnement par des due diligences adaptées à ces contextes, avec :

  • en stressed M&A, des due diligences particulièrement focalisées sur les besoins de trésorerie prévisionnels;
  • en distressed M&A (reprise à la barre, par voie de continuation ou par voie de cession d’actifs), une assistance financière adaptée au contexte judiciaire. Les travaux entrepris sont alors régulièrement menés conjointement avec un avocat (spécialisé dans le formalisme des procédures collectives) et participent à crédibiliser (travail de fond sur les chiffres et les besoins de financement) vis-à-vis du Tribunal de Commerce le business plan du candidat repreneur.

Partager