De la nécessité d’un observatoire économique interne au réseau de franchise, par Catherine Bergaud

Un « observatoire économique interne au réseau » désigne l’ensemble des moyens mis en œuvre pour proposer aux affiliés, sur la base des informations comptables et de gestion remontées à titre contractuel, une vision comparée de leur propre performance et d' offrir à la tête de réseau des outils de pilotage de la performance et d’optimisation de l’animation.

Mise en place et fonctionnement

Pour cela, quatre étapes réparties en deux phases sont nécessaires :

1)    Phase de mise en œuvre

  • Référencement du prestataire : il convient tout d’abord de sélectionner un prestataire d’expertise comptable doté d’une capacité d’intervention globale. Il sera à même d’opérer avec un niveau d’intégration suffisant et sous un mode projet, par exemple via des comités de pilotage qui seront animés conjointement avec la tête de réseau, sur une fréquence trimestrielle ;
  • Choix des indicateurs : les métriques qui feront l’objet d’un suivi et permettront la comparaison entre franchisés  doivent être pertinentes par rapport au concept, tout rentrant dans une politique d’amélioration continue. Ces indicateurs peuvent être purement financiers ou métier : le CA et sa ventilation par gamme de produits, le panier moyen, le taux de marge, le pourcentage de frais généraux, la masse salariale, le turnover… ;

2. Phase d’exploitation

  •  Collecte : le prestataire l’effectue en accord avec les stipulations du contrat d’affiliation, dans la transparence (signature d’un mandat donné à l’expert-comptable), sous des conditions et dans un format homogènes et adaptés aux caractéristiques de l’enseigne, le tout à l’échelle du territoire qu’elle couvre (souvent national) ;
  • Restitution des données : elle doit revêtir une forme suffisamment claire, opérationnelle et synthétique pour que les franchisés soient à même d’identifier des axes d’amélioration personnelle, afin d’enrichir le dialogue avec leur animateur et de définir en bonne intelligence un plan d’action.

Résultats et bénéfices

Au-delà de la forme, l’observatoire interne est une pratique légitimée, installée au sein du réseau pour enclencher un cercle vertueux d’amélioration continue, sur une base factuelle et chiffrée.
Il pourra notamment s’appuyer sur un rapport de benchmark:

  • Permettant une émulation saine entre les franchisés (consultation anonyme cependant)
  • Servant de base aux animateurs pour préparer leur intervention sur site : ils pourront, à sa lecture, émettre des recommandations pertinentes que le franchisé n’aurait pas nécessairement eu l’objectivité de faire pour lui-même.

La force d’animation gagne donc un temps précieux dans la détection de problématiques, leur traitement préventif ainsi que l’élaboration et la mise en place d’actions correctives.

Synthèse & bénéfices

La mise en place d’un observatoire économique interne apparaît comme un signal fort envoyé par un réseau, tant à ses affiliés qu’à l’ensemble de ses parties prenantes. Il est le signe d’une ambition de fonctionnement, d’une maturité, d’une volonté d’amélioration continue et d’une transparence renforcées. D’apparence complexe, la démarche n’est pas si difficile à mettre en œuvre si ce n’est au prix :

  • d’un cadrage en amont du choix du prestataire (capacité d’action globale, homogénéité de la collecte des données, des indicateurs et de leur mode de restitution)
  • et de la capacité pédagogique de l’équipe d’animateurs sur le terrain.

Ce choix, certains secteurs l’ont déjà initié (notamment la grande distribution) et leurs standards de rentabilité en témoignent.

L'auteur

Par Catherine Bergaud, Associée Mazars

Egalement disponible sur www.lesechosdelafranchise.com

Documents à télécharger

Partager