Mazars : appui RH des transformations pour les adhérents RESAH

Newsletter Transfo Santé #2
Le monde de la santé connait de grands bouleversements qui nécessitent une révolution, un changement de paradigme, une révision des fondements de l’écosystème.

Dans notre première newsletter, nous vous présentions notre vision globale de la transformation en santé sur tous les plans : thérapeutique et organisationnelle, sociétale et managériale, technologique et digitale, Patient vision parcours et développement durable et plus spécifiquement quelques-uns des grands thèmes de transformation du secteur de la santé : digitalisation, prévention augmentée et innovation, entre autres. La transformation est permanente, les projets se superposent.  Si le mot « transformation » est partout, et sur toutes les lèvres, il comprend autant d’enjeux et d’impacts qui rendent indispensables d’avoir une vision systémique de la transformation, une vision 360° : de concevoir mais également de concrétiser, Transformer à long terme tout en étant opérationnel demain. La transformation du secteur santé et médico-social impulse un nouveau rapport au temps et à l’espace pour l’ensemble des professionnels de santé, pour les patients et résidents, pour les usagers, les aidants et les structures. Transformer c’est aller vite ? aller loin ? dans les murs ? hors les murs ?

« Le système de santé ne pourra pas évoluer en profondeur sans les professionnels. »  « (…) un travail de fond doit être mené sur la gestion du changement au sein des établissements publics et privés. »
Extrait de ma santé 2022

La transformation est multiple et ouvre le champ des possibles pour le secteur de la santé et du médico-social. Elle est à la fois une nécessité et l’opportunité pour les organisations en santé de repenser le système entier.

Pourtant, la transformation ne se décrète pas, elle s’accompagne, elle se vit.

Accompagner la transformation : c’est avant tout faire vivre une aventure humaine

L’expérience et les études montrent que la majorité des projets de transformation complexes échouent. Le plus souvent parce que le facteur humain et l’accompagnement des collaborateurs ont été négligés :

  • 40 % des projets de transformations qui sont déclarés « non réussis » sont des projets qui résultent d’un déploiement de la transformation, identifié par les acteurs comme « mal maitrisé, mal préparé, mal anticipé, mal piloté, mal géré » : soit les concrétisations attendues ne se sont pas ancrées dans la durée et n’ont pas permis d’atteindre les résultats escomptés.
  • 20 % des projets de transformation sont déclarés « réussis mais au détriment de l’humain » : les objectifs formels de la transformation sont atteints, mais au détriment des objectifs de développement et de cohésion : départ massif de collaborateurs, turnover chronique, instabilité de la ligne managériale, climat social dégradé, exode des collaborateurs clés, intégration insuffisante, cohabitation des deux cultures d’entreprise antagonistes

Selon David Autissier, directeur de la chaire du changement de l’Essec et auteur de plusieurs ouvrages de référence sur la conduite du changement, « L’analyse des facteurs d’échec montre l’importance que revêt la dimension de communication, d’explication et de participation pour que les différentes parties concernées adhèrent au changement".

Au-delà de la réussite technique d’un projet, le succès d’une transformation complexe passe en effet nécessairement par l’adhésion des publics impactés et par l’appropriation du changement par l’ensemble des collaborateurs concernés. Le manque d’adhésion des principaux acteurs et de compréhension de ce qui est attendu des différentes parties prenantes, la sous-estimation de l’inertie des structures, la survalorisation du centralisme au détriment de la micro-organisation, l’absence de vision et de résolution des problèmes posés, l’insuffisance de la formation des personnes concernées, la mauvaise formalisation des livrables, le manque d’informations sur les modalités opérationnelles du projet, l’absence d’outil de pilotage en termes de compréhension et d’acceptation.

Transformer le système de santé c’est redonner une place centrale à l’humain, qu’il soit patient, résident, aidant, soignant, médecin, administratif, professionnel de ville, etc. Accompagner la transformation requiert d’activer l’intelligence collective, laisser la parole aux équipes elles-mêmes, créer une culture du travail commun et collaboratif, en développant un management innovant qui redonne du sens et du lien.

Vivre cette aventure humaine à vos côtés

« Notre manière d’amener le changement est le reflet du système de valeurs que nous soutenons »
Marshall Rosenberg : (Initiation à la communication non violente)

Depuis plus d’un an, nous accompagnons les adhérents du Resah dans leurs projets de transformation (accord cadre Lot 4 – Transformation) qui se déclinent sur des volets divers :

Cet accompagnement est réalisé par les collaborateurs du pôle transformation et plus particulièrement de l’équipe santé, de la formalisation de votre intention stratégique aux réalisations opérationnelles de la transformation. Intervenir avec des méthodes innovantes alliant posture de conseil, de coach et de facilitateur est essentiel : Design thinking, Méthode Agile, Co-développement, Co-conseil, Coaching, Concertation, Approche des sciences humaines et sociale, Sciences de l’information et de la communication, Ingénierie de l’organisation, Ingénierie de pédagogie.

Voici plusieurs principes directeurs que nous recommandons : 

1.       Anticiper pour devancer le changement imposé qui peine à fédérer par la suite. Ainsi, il requière :

  • Une vision systémique : prendre en considération tous les éléments en jeu dans la transformation (et pas que la mise en place d’un outil ou d’un nouveau processus par exemple)
  • Du Sens : s’assurer que les professionnels engagés dans la transformation sont convaincus de la nécessité de la transformation et sont alignés avec l’ambition.

2.        Favoriser l’intelligence collective et la responsabilisation des professions en s’assurant qu’il existe des marges de manœuvre au sein des organisations pour s’approprier la transformation. Cela demande de :

  • La Clarté : comprendre et partager des objectifs clairs et des réalisations concrètes attendues.
  • La Créativité : contribuer à l’animation de l’intelligence collective et la collaboration interprofessionnelle pour faire émerger les propositions et solutions novatrices de vos équipes !

3.       Créer des projets de transformation au plus près de la réalité du travail, en mobilisant le management de proximité et, par son intermédiaire, les acteurs de terrain :

  • La Visibilité : faire les premiers pas pour mettre en œuvre le changement
  • La Connaissance et communication : distribuer le pouvoir de l’information et des connaissances entre tous les acteurs et professionnels
  • La Consolidation : laisser l’ancienne identité adopter la nouvelle.
  • La Synchronisation indispensable d’un ensemble d’actions à conduire dans les différents compartiments du système de santé, à différentes échelles, en mobilisant les outils du long terme et particulièrement celui de la formation.

Article co-écrit par William Bottaro, Associé Mazars en charge de la filière Santé & Médico Social et Mélodie Fortier, Manager Mazars de la filière Santé & Médico Social

Revenir à la newsletter