DOCTR'in n°129 - Février 2017

Avec la nomination de Sue Lloyd, vice-présidente de l’IASB, à la tête de l’IFRS Interpretations Committee, et le renouvellement de mandat de quatre membres ayant voté les dernières normes IFRS majeures, la Fondation IFRS confirme l’importance dorénavant accordée à la mise en œuvre et à l’application cohérente et homogène des normes. Cette orientation paraît indispensable dans le contexte de la mise en œuvre prochaine de nouvelles normes importantes, mais elle devrait également bénéficier aux textes moins récents, pour lesquels de nombreuses questions d’application subsistent.

En vertu de la Directive comptable unique, les groupes français, cotés ou non et établissant leurs comptes consolidés en IFRS ou en principes français, se sont retrouvés à fin décembre 2016 avec une nouvelle obligation d’information en matière de périmètre de consolidation.

Compte tenu des délais très courts entre la parution du texte et la publication de leurs comptes consolidés, les groupes font face à des difficultés opérationnelles significatives pour s’y conformer.

Nous revenons dans notre étude sur cette obligation ainsi que sur les recommandations de l’ANC en matière mise à disposition de l’information.

  

Pour vous abonner à la lettre d'information DOCTR'in :

Cliquez-ici !

Plus d’infos ?