Face aux turbulences du marché des changes, les entreprises adaptent leur communication financière

Après un an et demi d’euro fort, la baisse du cours de l’euro représente un soulagement pour les groupes exportateurs français. Toutefois, malgré le répit qu’il apporte, ce retournement témoigne de l’imprévisibilité de la variation des devises dans un environnement extrêmement volatil.
Pour la seconde année consécutive, nos experts en matière de financement et trésorerie d’entreprise vous proposent une analyse de l’évolution de la communication financière des entreprises et notamment dans les secteurs du luxe et de l’aéronautique.

En 2013-2014, la situation inédite d’euro fort exposait particulièrement les entreprises françaises qui devaient faire simultanément face à la crise économique et à une forte volatilité sur le marché des changes. Dans un contexte marqué par une internationalisation croissante des échanges, celles-ci étaient en outre exposées à un nombre croissant de devises. La gestion du risque de change est ainsi devenue une problématique majeure aux incidences décisives.

Le contexte renforce le sentiment d'imprévisibilité du marché des changes

Depuis le second semestre 2014, la baisse du cours de la monnaie européenne combinée à la hausse de la volatilité renforce le sentiment d’imprévisibilité du marché des changes.

Il découle de cette situation deux principaux constats :

  • On assiste, d’une part, à une incertitude accrue quant à la performance des entreprises (notamment sur le chiffre d’affaires, le suivi des Contrats Long Terme et des investissements en devises, ainsi que sur la contribution des activités localisées sur des zones dont la monnaie de référence est le dollar US).
  • D’autre part, à un renforcement de la compétitivité entre les entreprises européennes et celles évoluant en zone dollar.

Une prise de conscience accrue des entreprises

Il en résulte cette année encore une prise de conscience et une communication accrue de la part de ces groupes qui mentionnent pour plus de 89% l’effet de change et 50% mentionnent son impact sur au moins deux agrégats. Cette tendance touche aujourd’hui également de plus en plus de groupes nord-américains confrontés au renforcement du dollar.

Conséquences du dollar fort sur les secteurs du luxe et de l'aéronautique

Face à ses évolutions, nous avons choisi de porter une attention particulière sur les deux secteurs les plus impactés par la volatilité des changes : le luxe et l’aéronautique. À cet effet, nous avons étendu notre périmètre d’analyse à des groupes hors CAC 40 et à des groupes nord-américains.

Découvrez dès à présent l’ensemble des résultats de cette analyse en téléchargeant l’étude ci-dessous.

Documents à télécharger

Partager