Turbulences du marché des changes et devises émergentes : les entreprises adaptent leur communication financière

Les investissements directs à l’étranger dans les pays émergents dépassent depuis 2011 les investissements dans les pays développés. Les entreprises françaises ont développé leurs activités au Brésil ou en Russie par exemple, des pays qui affichaient un dynamisme attrayant. Toutefois, la conquête de ces marchés dits « émergents » oblige les groupes exportateurs à définir une stratégie d’internationalisation qui tienne compte des risques inhérents locaux souvent difficiles à apprécier. Parmi ces risques, la volatilité des devises est un enjeu majeur, caractérisée notamment par une tendance baissière sur les 5 dernières années.

Pour la troisième année consécutive, nos experts en matière de financement et trésorerie d’entreprise vous proposent une analyse de l’évolution de la communication financière des entreprises et notamment dans les secteurs de l’automobile et de l’énergie.

Dans un contexte de dollar fort depuis fin 2014, les entreprises françaises qui ont développé leurs activités dans les pays dits « émergents » voient leur gestion du risque de change devenir une problématique majeure aux incidences décisives.

En effet la conjoncture mondiale en berne combinée à la dévaluation du Yuan Renminbi, renforce le sentiment d’imprévisibilité du marché des changes.

  

Il en résulte cette année encore une communication accrue de la part de ces groupes qui mentionnent pour plus de 94% l’effet de change et 92% son impact sur au moins deux agrégats.

  

Face à ses évolutions, nous avons choisi de porter une attention particulière sur les deux secteurs particulièrement impactés par la volatilité des changes : l’automobile et l’énergie. À cet effet, nous avons étendu notre périmètre d’analyse à des groupes hors CAC 40 et à des groupes allemands.

  

Découvrez dès à présent l’ensemble des résultats de cette analyse en téléchargeant l’étude ci-dessous.

Et découvrez également l’analyse de Guillaume Devaux, Associé, dans l’article des Échos « Les entreprises prennent garde aux devises émergentes ».

Lire l'article

Documents à télécharger

Partager