IFRS 9 : Benchmark des assureurs européens

La nouvelle norme IFRS 9 sur les instruments financiers est entrée en vigueur le 1er janvier 2018 pour la plupart des entités, mais les groupes d'assurance ont la possibilité de reporter son application à 2021, année où la nouvelle norme IFRS 17 sur les contrats d'assurance entrera en vigueur.

La norme IFRS 9 introduit de nombreux changements (phase 1 - classification, phase 2 - dépréciation, phase 3 - comptabilité de couverture), et sa mise en oeuvre est complexe.

Les équipes du secteur assurance de Mazars ont choisi d'étudier les rapports financiers de fin d'année 2017 de 16 groupes européens d'assurance et de réassurance dans le but d'identifier les tendances, les progrès et l'impact attendu sur leurs états financiers lors la première application d'IFRS 9.

Notre Panel

Notre panel est composé de groupes d’assurance et de réassurance européens, dont deux sociétés suisses publiant leurs états financiers selon le référentiel IFRS.

Différé ou non ? 

Groupes d’assurance et de réassurance

Quinze groupes opteront pour le différé d’application au niveau consolidé, de sorte que la Norme IFRS 9 ne sera appliquée qu’à compter des états financiers de 2021. Un groupe de notre panel appliquera la Norme IFRS 9 à compter de 2018, car elle est particulièrement pertinente pour les activités de financement du groupe.

Intention de différer l'application de la Norme IFRS 9 à 2021 ?

Informations relatives au différé d'IFRS 9 

La plupart des entités de notre panel composé de 16 groupes d’assurance et de réassurance font explicitement état du fait qu’elles remplissent les critères d’éligibilité au différé d’IFRS 9 prévus dans la Norme IFRS 4 (soit en le précisant simplement, soit en indiquant le niveau du ratio de prédominance et/ou en indiquant que leurs activités portent essentiellement sur l’émission de contrats dans le cadre de la Norme IFRS 4/sont principalement liées aux activités d’assurance ou de réassurance).

                                                                                                            Seuls 27 % des groupes d’assurance ayant opté pour le différé donnent une indication quant au niveau de leur ratio de prédominance

Pour en savoir plus :

Télécharger l'étude en français

Download our study in english

Partager