Communication financière des foncières cotées - 6ème Édition

2015 restera une année de très bonne performance financière pour les foncières cotées européennes qui ont pu pleinement bénéficier du contexte de taux bas pour abaisser le coût de leur endettement. Avec la stabilité actuelle des loyers, notamment dans l’immobilier de bureaux, l’amélioration du résultat financier constitue le principal levier pour l'obtention de résultats récurrents en croissance.

Très bonne performance des foncières cotées en 2015

  

En 2014, la communication du secteur avait été alimentée par les investissements, les cessions et les opérations d’ampleur réalisées chez les foncières retail.
Le marché de l’investissement immobilier en France avait alors connu une année record avec 24 milliards d’euros investis, niveau non atteint depuis les années 2006 et 2007.

2015 a connu la même dynamique avec plus de 23 milliards d’euros investis. Sur 2016, les spécialistes prédisent des montants investis qui devraient une nouvelle fois dépasser la barre des 20 milliards d’euros.

La compression des taux d'intérêt conduit mécaniquement à une augmentation de la juste valeur du patrimoine détenu.

 

 

 

Enjeux autour de la reconnaissance des goodwill

En complément de notre étude sur la communication financière des foncières cotées, nous avons fait le choix de porter notre attention sur un thème d’actualité. Il s’agit cette année des enjeux autour des opérations de concentration des foncières cotées et de la comptabilisation des goodwill qui en résulte.

Un thème original qui traduit la tendance actuelle du marché des SIIC vers une réduction du nombre d'acteurs, les foncières recherchant la taille critique, la création de valeur et les synergies.

Pour en savoir plus, téléchargez notre étude ci-dessous :