L’application d’IFRS 7 dans la communication financière des groupes industriels et de services

L’année 2007 avait été marquée par l’entrée en vigueur de la norme IFRS 7, « Information financière relative aux instruments financiers », qui appelle à plus de transparence, et édicte les grands principes de présentation à appliquer en matière d’information sur les instruments financiers dans l’annexe aux comptes.

Ces informations doivent permettre aux utilisateurs des états financiers de correctement apprécier :

  • l’importance des instruments financiers sur la situation et la performance financière de l’entreprise ;
  • la nature et l’ampleur des risques découlant des instruments financiers à travers la communication de l’exposition à la clôture et de la façon dont l’entité gère ses risques financiers.

L’application d’IFRS 7 dans la communication financière des groupes industriels et de services à l’occasion des arrêtés au 31 décembre 2011 et 30 juin 2012

Les quatre dernières années écoulées ont renforcé ce mouvement sous l’effet conjugué de l’action des régulateurs (ESMA et AMF), mais surtout de la persistance d’une crise économique et financière se traduisant par des niveaux de volatilité élevés sur le marché des changes, des taux et des matières premières, ainsi qu’un maintien des valeurs boursières à des niveaux durablement dégradés. Dans ce contexte, l’information demandée par le normalisateur sur les instruments financiers revêt un caractère d’autant plus nécessaire et pertinent.

Elle constitue plus que jamais un enjeu de communication, de pédagogie et de différenciation, bien qu’elle soit difficile à appréhender et encore hétérogène d’un groupe à l’autre. Cet enjeu est fréquemment souligné par l’AMF dans les recommandations qu’elle formule à l’attention des émetteurs. Les sociétés sont régulièrement invitées à porter une attention particulière aux informations sur la liquidité, les éventuelles dépréciations et la valorisation des actifs.

L’entrée en application, aux exercices ouverts à compter du 1er juillet 2011, du dernier amendement d’IFRS 7, « Informations à fournir sur les transferts d’actifs financiers », est l’occasion de faire, quatre ans après la première étude que Mazars  avait effectuée sur ce sujet, un nouveau point sur l’information sur les instruments financiers communiquée par les groupes industriels et de services en France.

Documents à télécharger

Partager