Le marché immobilier allemand est-il le nouvel eldorado européen ?

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : les investissements immobiliers en Allemagne se sont élevés à près de 66 milliards d’euros en 2016 avec un dernier trimestre qui frôle les 20 milliards hors résidentiel selon BNP Paribas Real Estate. L’Allemagne menace désormais le UK comme principal marché européen et est perçue par certain comme la zone la plus sûre pour investir suite au Brexit.

Régulièrement, Berlin ou Hambourg apparaissent en tête des classements des villes où il fait bon investir. Un signe ne trompe pas : les investisseurs étrangers représentent près de 43% des flux de l’année. Tous les segments restent actifs : Bureaux, commerces, hôtels et résidentiel. Quelles sont les raisons d’un tel succès ?

Une économie prospère

Indiscutablement, l’Allemagne est le bon élève des grands pays européens. L’année 2016 se termine avec une hausse du PIB de 1,9%, un excédent budgétaire à 0,6% accompagné par un excédent commercial record ainsi qu’un chômage au plus bas à 4% soit une situation de plein emploi. Qui dit mieux ?
Dans ce contexte, il est normal que les investisseurs s’intéressent à ce pays d’autant plus, qu’ailleurs, l’instabilité progresse.

Découvrez l'intégralité de notre article en téléchargement ci-dessous.

  

3 questions à Olivier Estève, Foncière des Régions

Olivier Estève
Directeur Général Délégué
Foncière des Régions

Afin de compléter notre article nous avons interviewé Olivier Estève, Directeur Général Délégué de Foncière des Régions, qui partage avec nous sa vision des investissements en Allemagne.

Foncière des Régions est une des principales foncières européennes avec plus de 19 milliards d’euros d’actifs présente principalement dans les bureaux, l’hôtellerie et le résidentiel dans plusieurs pays européens dont la France, l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne.

Olivier Estève nous confie : "[L'Allemagne est] un marché très compétitif où beaucoup d’investisseurs sont présents. A mon sens, pour être pertinent il faut être implanté sur place comme nous le sommes et bien connaître le marché ce qui nous permet d’être sélectif à l’acquisition et de créer ensuite de la valeur avec nos équipes de gestion en travaillant sur le terrain. Cela nous permet aussi de travailler avec des acteurs innovants ou significatifs comme Meininger ou Motel One dans l’hôtellerie."

Téléchargez notre article ainsi que l'interview d'Olivier Estève :

Documents à télécharger

Partager