Vers un audit « augmenté », en temps réel, exhaustif et prescriptif

La transformation du secteur de l’audit, déjà initiée, sera progressive. Elle constitue pour Mazars une priorité.

La révolution digitale a impacté en profondeur les modèles économiques traditionnels de tous les secteurs d’activité. Directement concerné par cette mutation, l’audit, métier historique de Mazars, a entamé sa propre transformation sous l’effet conjugué de l’émergence des technologies de rupture – à l’instar de l’intelligence artificielle et de la data science – et des nouveaux besoins des clients.

Les innovations technologiques ont disrupté les processus analytiques traditionnels de l’audit, qui évoluera jusqu’à devenir « augmenté ». A terme, le monde de l’audit saura tirer parti de ces outils de pointe et gagnera en fiabilité : par exemple, l’analyse classique par échantillons sera progressivement abandonnée par les auditeurs au profit d’une analyse globale et systémique des données, rendue possible grâce à l’automatisation et à l’intelligence artificielle. Par conséquent, l’information financière, aujourd’hui trimestrielle, semestrielle voire annuelle devrait pouvoir être fournie en temps réel : l’audit sera alors continu, prédictif, prescriptif et préventif.

Toutefois, bien que le métier soit amené à évoluer au gré des innovations, l’humain restera au cœur de la fonction. En effet, aucun robot ni algorithme ne saurait remplacer l’analyse de l’auditeur, sa capacité de jugement et son scepticisme professionnel.

Documents à télécharger

Partager