Mise en oeuvre CRR II - CRD V : une étape importante à franchir 

Le « paquet bancaire » qui comprend notamment la révision dite « CRR II – CRD V » a été approuvé successivement par le Parlement européen le 16 avril et le Conseil le 14 mai, et entrera définitivement en vigueur après sa publication au Journal Officiel de l'UE.

Mardi 18 juin à Paris, matinale sur la mise en œuvre de CRR II - CRD V

Bien que la plupart des dispositions ne s’appliqueront que 2 ans après l'entrée en vigueur, certaines réformes seront en revanche applicables immédiatement. En outre l’EBA a commencé son travail de production des textes de niveau 2, qui seront nombreux. Si la finalisation de Bâle III adopté en décembre 2017 commence à se concrétiser avec la publication attendue fin juillet du rapport de l’EBA, lequel servira de base à la transposition de cet accord au sein d'un futur CRR III, dans l’intervalle il y a l’important paquet CRR II – CRD V dont il ne faut pas négliger la mise en œuvre et son impact opérationnel ! 

Au programme de cette matinale : 

  • Présentation générale du paquet CRR II – CRD V par David Labellaresponsable de la veille réglementaire, Mazars
  • Les nouvelles mesures du risque de marché et du risque de contrepartie : FRTB et SACCR par Frédéric Guevel, expert en risques de marché au sein du Service des affaires internationales banque, ACPR
  • La mise en œuvre opérationnelle du MREL par Julie Mourreaud, responsable de l’information financière, Crédit Agricole CIB
  • Conséquences opérationnelles du nouveau cadre Pilier III et des évolutions à venir sur le reporting prudentiel par Juliette Offner, experte veille et norme réglementaires, Société Générale
  • Questions / Réponses 

Informations pratiques 

  • Date : mardi 18 juin 2019 | 8h30 - 10h30
  • Lieu : Mazars Tour Exaltis - 61 rue Henri Regnault, 92075 Paris La Défense

Plus d’infos ?

En savoir plus

Banque et Marché de Capitaux_1086x202

Vos besoins Banque et Marché de capitaux

Le secteur bancaire subit actuellement quelques-uns des changements les plus importants de son histoire. La conjoncture économique d’une part, les nouvelles technologies de l’autre, contribuent fortement aux transformations des acteurs bancaires : l’accroissement des niveaux des risques, l’évolution des technologies, l’accélération de la mondialisation... Dans ce contexte de grandes évolutions, Mazars a réuni des équipes spécialisées conjuguant expertise technique et sectorielle.