Santé : 1 Français sur 2 favorable à l’utilisation de l’Intelligence Artificielle pour interpréter les données médicales

Paris, le 6 mars 2018 - À l’occasion du Salon Santé pour Tous, Mazars, groupe international d’audit et de conseil, dévoile les résultats de son enquête réalisée avec OpinonWay, sur les Français et la prévention en matière de santé à l’heure des objets connectés, de l’explosion de la data et du développement de l’Intelligence Artificielle.

Un échantillon de plus de 1000 Français a été interrogé début 2018 sur la perception de leur état de santé et de leur niveau d’information quant aux grands thèmes de prévention. Alors que les HealthTechs sont en pleine croissance et que les GAFA s’avancent sur le terrain de la santé, l’enquête dévoile les attentes, inquiétudes et aspirations des Français.

Des Français en bonne santé, bien informés et soucieux de leur bien-être

Alors que 82% des Français se déclarent en bonne santé, les « bonnes résolutions » en ce début d’année se concentrent sur deux priorités : le sommeil et le bien-être physique avec le contrôle de son poids et de son alimentation et la pratique du sport. Près d’un Français sur deux voudrait faire plus d’exercice en 2018 et 59% se déclarent en faveur du sport sur ordonnance.

Les Français s’estiment majoritairement bien informés : les campagnes de prévention et l’action des pouvoirs publics portent leurs fruits, un Français sur deux estime même que cette communication à grande échelle est en mesure de modifier durablement les comportements.

Cependant, l’écart et les inégalités continuent de se creuser entre population bien informée, privilégiée et les autres : on constate près de 10 points d’écart sur les sujets de la vaccination et de la santé bucco-dentaire en faveur des CSP+.

Un besoin d’accompagnement et d’individualisation persistant, qui maintient le médecin et les professionnels de santé au cœur du parcours de prévention

Le médecin de famille reste sans conteste l’interlocuteur privilégié des Français en matière de prévention sanitaire, suivi des professionnels de santé et des pouvoirs publics, confirmant la place de l’humain et l’attachement au système social français. Conscients de la nécessité d’être acteur de son propre parcours santé, 35% des Français estiment que la prévention en matière de santé est avant tout du ressort de chacun. Dans cette volonté d’accompagnement sur mesure, le « pass prévention » séduit une large majorité (71%) tandis que les coaching et programmes de suivi personnalisés remportent l’adhésion d’un Français sur deux en moyenne.

Si les Français expriment ce souhait d’un suivi individualisé et de proximité, c’est notamment car le dispositif existant leur paraît contenir certaines limites. Un afflux d’informations trop important, d’une part, face auquel plus d’un tiers des Français (35%) se sent perdu ; mais aussi un système qui gagnerait à être amélioré. Les Français se disent ouverts à une modification des comportements en matière de santé, à condition que celle-ci soit prise en charge par la Sécurité sociale (78%), plus simple d’accès et plus ludique.

Les Français à l’heure de la prévention augmentée

Les Français sont prêts à la digitalisation des services de santé. 69% se déclarent favorables au dossier médical centralisé en ligne et 1 sur 2 (53%) à la transmission en direct des données collectées via des objets connectés à des professionnels de santé. Concernant la consultation médicale 100% digitalisée et à distance, ils plébiscitent en majorité la possibilité de la réaliser dans une structure de santé (66%), 45% via un outil de conversation vidéo type Skype ou Facetime, 39% via une application mobile et sont même, pour un tiers d’entre eux (33%), prêts à aller sur des plateformes web marchand type Amazon, les réseaux sociaux ou les moteurs de recherche pour réaliser une téléconsultation.

L’intelligence artificielle et les nouvelles technologies dans le domaine de la santé sont ainsi perçues favorablement : pour 76% des Français, elles sont utiles pour les personnes isolées et/ou fragiles, permettent un suivi et des recommandations personnalisées, représentent une solution face aux failles du système de santé (déserts médicaux, délais d’attentes chez les médecins spécialistes etc.) et pourraient même « sauver des vies ». Ainsi, un Français sur deux est favorable à l’utilisation de logiciels d’IA capables d’interpréter les données médicales et aussi à celle des programmes d’intelligence prédictive, qui peuvent évaluer l’espérance de vie et formaliser des recommandations.

Cependant, une majorité (60%) perçoit les nouvelles technologies comme une menace pour la vie privée et pour le respect de données sensibles / confidentielles.

Prévention 4.0, les Français sont prêts

« Le constat dressé est positif : les Français se sentent bonne santé, les campagnes et actions des pouvoirs publics font effet et touchent leurs cibles. Les Français se disent même prêts à être d’avantage acteurs, à titre individuel, de la prévention en matière de santé mais expriment un besoin grandissant d’accompagnement et de personnalisation. Face à l’arrivée des Gafa et de la Healthtech, les médecins et professionnels de santé restent les interlocuteurs privilégiés. Nous sommes bien dans l’ère de la prévention augmentée. » commente William Bottaro, Associé co-responsable de l’activité Santé Mazars France.

« A l’heure de l’intelligence artificielle, de la data, des objets connectés, les Français sont prêts à basculer dans une santé et une prévention 4.0 qui répond notamment à ces enjeux d’accompagnement et de personnalisation. Loin d’être perçue comme une menace, l’IA semble séduire même sous ses aspects de médecine prédictive capable d’établir une espérance de vie. Les notions de protection des données restent au cœur des préoccupations. » déclare Samuel Bottaro, Associé co-responsable de l’activité Santé Mazars France.

Méthodologie de l’étude :

Sondage réalisé par OpinionWay auprès d’un échantillon de 1010 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. L’échantillon a été constitué selon la méthode des quotas. L’échantillon a été interrogé par questionnaire auto-administré en ligne sur système CAWI (Computer Assisted Web Interview).Les interviews ont été réalisées du 31 janvier au 1er février 2018. OpinionWay a réalisé cette enquête en appliquant les procédures et règles de la norme ISO 20252.

Découvrez les résultats détaillés en cliquant ici.

  

CONTACTS PRESSE

Sarah Lhéritier Directrice Communication France – 06 32 97 82 97 – sarah.lheritier@mazars.fr

  

À propos de Mazars

Mazars est une organisation internationale, intégrée et indépendante, spécialisée dans l’audit, le conseil ainsi que les services comptables, fiscaux et juridiques. Au 1er janvier 2018, Mazars est présent dans les 86 pays qui forment son partnership international intégré. Mazars fédère les expertises de 20,000 femmes et hommes. Emmenés par 970 associés, ils servent leurs clients à toutes les étapes de leur développement : de la PME aux grands groupes internationaux en passant par les entreprises intermédiaires, les start-ups et les organismes publics.

 

www.mazars.com - linkedin.com/company/mazars - witter.com/mazarsgroup

Partager