CP Septembre 2019 | Baromètre Mazars - France FinTech « Fintech : quelles tendances en 2019 ?

En partenariat avec France FinTech, Mazars publie les résultats d’une étude sur les grandes tendances 2019 au sein de l’écosystème fintech.

Une part croissante des innovations en matière de services financiers émane de l’écosystème des fintech, auxquelles les acteurs traditionnels s’associent d’ailleurs de plus en plus. Afin d’esquisser les tendances 2019 qui se dégagent de cette industrie, Mazars et France FinTech ont mené une enquête auprès des membres de l’association qui fédère les acteurs du secteur. 

Les néo-banques gagnent du terrain

48 % des sondés estiment que les services liés au paiement sont, parmi les différentes offres proposées par les fintech, les plus abouties, suivis par les services bancaires (28 %) et le financement participatif (18 %).

Les néo-banques ont particulièrement la faveur des répondants, 81 % du panel jugeant leur modèle viable sur le long terme : souplesse, simplicité d’utilisation, agilité et forte capacité d’adaptation.

Ils fondent leur réponse notamment sur la capacité de ces nouveaux entrants à pérenniser leurs services grâce à une forte différenciation de leur offre par rapport à celle proposée par les banques traditionnelles. Ils sont par ailleurs confiants dans leur capacité à atteindre la viabilité économique.

Environnement concurrentiel : opportunité ou menace ?

La concurrence est particulièrement vive sur le segment des paiements : banques traditionnelles, néo-banques et fintech jouent des coudes pour se démarquer auprès des consommateurs. La technologie instantanée, avec le virement notamment, impacte particulièrement l’industrie. 80 % des répondants estiment que le déploiement en cours de ce service par les banques traditionnelles ne constitue pas réellement une menace pour les fintech. En effet, l’attention portée au client, notamment par l’expérience utilisateur, est l’atout principal des fintech face aux acteurs traditionnels.

62 % pensent en revanche que les GAFA, BATX et autres géants du numérique représentent une menace pour tous les acteurs de l’industrie.

Dans un secteur où la réglementation a un poids primordial, la moitié des répondants estiment que les pouvoirs publics français soutiennent le développement des fintech. L'écosystème met toutefois en garde les autorités sur les risques de surtransposition des règlements européens et la nécessité de promouvoir l'attractivité de la Place financière. Plus de trois fintech sur cinq (64%) abordent la réglementation comme une opportunité de développement. Elles jugent cependant qu’un assouplissement de celle-ci sur certains points favoriserait la compétitivité de l’industrie, notamment au niveau européen.

70% des répondants pensent d’ailleurs que les fintech doivent adopter un modèle tourné vers l’international dès leur lancement. En effet, le marché français n’est pas encore suffisamment mature pour se suffire à lui même.

L’ambition d’une finance éthique et responsable

Les générations Y et Z ont de plus en plus à cœur de travailler pour des entreprises qui, au-delà d’une démarche RSE, pensent leurs modèles de manière éthique et responsable. 

80 % des sondés considèrent que l’inclusion financière est un sujet primordial. 86 % ont la conviction que la « fintech for good » se développera dans les années à venir.

La mixité est encore modeste dans cet écosystème. 10% seulement des fondateurs de fintech sont des femmes. Selon les répondants, la priorité est le lancement d’actions visant à encourager les femmes à s’orienter vers des cursus financiers et technologiques et à entreprendre avec l’aide d’incubateurs dédiés, des systèmes de parrainage ou encore de financement de projets au féminin.                                                 

Alexandra Kritchmar, Associée banque et fintech France de Mazars, conclut : « Les fintech doivent se saisir des nouvelles réglementations en cours et à venir pour élargir le champ des possibles. Elles représentent un enjeu d’innovation, de croissance et d’emploi en Europe et partout dans le monde avec de belles perspectives notamment en termes social et sociétal ».

Alain Clot, Président-fondateur de France FinTech : « Après quelques années à renforcer leurs modèles, les fintech françaises passent d’un service spécifique à une plate-forme de services offrant un parcours complet. Nous évoluons désormais dans un écosystème dynamique dans lequel les échanges sont abondants et fructueux. L’internationalisation et l’augmentation des levées de fonds viennent le confirmer. Nous avons clairement une carte à jouer, et la collaboration des acteurs traditionnels, comme des régulateurs, sera un élément clé ».

---

Méthodologie

Le baromètre “Fintech : quelles tendances en 2019 ?” a été réalisée auprès d’un échantillon de 60 fintech, membres de l’association France FinTech. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne sur une période de 4 semaines en mai 2019.

A propos de Mazars

Mazars est une organisation internationale, intégrée et indépendante spécialisée dans l'audit, le conseil, ainsi que les services comptables, fiscaux et juridiques. Présent dans 89 pays et territoires à travers le monde, Mazars fédère les expertises de 40 000 professionnels - 24 000 au sein du partenariat intégré Mazars et 16 000 via Mazars North America Alliance - qui accompagnent les grands groupes internationaux, ETI, PME, startups et organismes publics à chaque étape de leur développement.

www.mazars.fr  - www.linkedin.com/company/mazars  - https://twitter.com/mazarsfrance

À propos de France FinTech 

Créée en 2015 à l’initiative des entrepreneurs, France FinTech fédère les sociétés utilisant des modèles opérationnels, technologiques ou économiques, innovants et disruptifs, visant à traiter des problématiques existantes ou émergentes de l’industrie des services financiers et représentant les principales composantes de la filière.

L’association s’est donnée pour mission de promouvoir l’excellence du secteur en France et à l’étranger et de représenter les fintech françaises auprès des pouvoirs publics, du régulateur et de l’écosystème. Elle est présidée par Alain Clot et Kristen Charvin en est sa déléguée générale. Son comité directeur rassemble les fondateurs et dirigeants d'ANAXAGO, BANKIN, FLUO, LYDIA, OCTOBER, YOUNITED CREDIT, XAALYS, LEDGER, EPSOR.

www.francefintech.org  | Twitter LinkedIn

Contacts presse

Rumeur Publique

Hélène Cazalières helene.cazalieres@rumeurpublique.fr

Julie Arroyos – julie.arroyos@rumeurpublique.fr

Mazars

Aurore Angeli – aurore.angeli@mazars.fr  

France FinTech

Anaëlle Gautier – presse@francefintech.org  

Découvrir le baromètre Fintech 2019

FinTech_1600x700.jpg

Fintech : quelles tendances en 2019 ?

Aujourd’hui, tout acteur majeur des services financiers en France est associé à un écosystème de Fintech. Les Fintechs sont même, pour la plupart, à l’origine des plus grandes innovations qui disruptent le marché aujourd’hui.