Doctrine N°162 - Février 2020

Alors que le mois de février a été marqué par l’annonce des premiers résultats pour l’exercice 2019, les entreprises qui n’ont pas encore clos leurs comptes doivent s’interroger sur les conséquences à tirer de l’actuelle épidémie de coronavirus, s’agissant des informations à fournir en annexe au titre des événements postérieurs à la date de clôture. C’est notamment ce que vient de demander l’AMF aux sociétés cotées, dans le cadre d’un communiqué qui traite, plus largement, de la nécessaire transparence dont les groupes doivent faire preuve eu égard à leur exposition aux conséquences de cette épidémie.

Alors que les répercussions économiques et comptables de cette nouvelle crise – sanitaire – restent à mesurer, la réforme des taux de référence (réforme IBOR), conséquence de la crise – financière – de 2008 et de la manipulation des taux par certaines banques, va bientôt entrer en vigueur. Dans ce contexte, l’IASB poursuit ses travaux d’amendement des normes IFRS (phase 2 du projet) en vue de définir le traitement comptable applicable aux modifications de taux induites par cette réforme. DOCTR’in vous présente ainsi, dans ce numéro, les orientations prises par l’IASB dans la préparation de ces amendements.

Documents

Doctrine N°162 - février 2020 - Index

Doctrine N°162 - février 2020 - Index

Doctrine N°162 - février 2020

Doctrine N°162 - février 2020