Les 5 Incontournables | Comités d'audit et gouvernance - Secteur Banque - Numéro 18

Le premier semestre 2022 est grandement marqué par le conflit opposant l’Ukraine à la Russie. Les sanctions internationales infligées à cette dernière ont eu pour conséquences de bousculer le monde bancaire et financier qui a dû s’adapter aux nouvelles sanctions internationales induisant de nombreux défis. Cette nouvelle édition des 5 Incontournables décrypte les actualités liées aux risques et paramètres réputationnels, le traitement des réclamations clients, les impacts de la guerre en Ukraine et la performance financière des banques européennes.

Accédez à la publication

Découvrez le nouveau numéro des 5 incontournables banque n°18

  • Gouvernance des banques et crise externe : les risques et les paramètres réputationnels à prendre en compte

La crise ukrainienne montre que les conséquences pour une banque dépassent la gestion des risques, le droit des marchés financiers ou le respect des sanctions contre les personnes et les entités russes applicables. En effet, les paramètres à prendre en compte, recouvrent également des risques réputationnels susceptibles de peser sur la banque.

  • Finance durable : le greenwashing dans le viseur de l’ESMA et de l’AMF

L'ESMA a publié sa Feuille de route sur la Finance Durable pour la période 2022-2024. Parmi les objectifs affichés, la lutte contre le greenwashing apparaît comme la priorité centrale du gendarme européen. En 2022, l’AMF fait un pas de plus vers une supervision plus exigeante avec la mise en place de contrôles SPOT. Ceux-ci prendront la forme d’examens courts et ciblés des investissements réalisés par les sociétés de gestion communiquant sur le sujet ESG afin de vérifier le respect des contraintes de gestion et l’application des engagements formulés en matière de finance durable.

  • Refonte de la recommandation sur le traitement des réclamations de l’ACPR

L’objectif de cette nouvelle recommandation est de rendre le parcours de réclamation plus fluide et renforcer l’information du client concernant les démarches à accomplir, les modalités de saisine d’un médiateur, réduire les délais de réponse, améliorer l’identification et le suivi des réclamations… De façon plus générale, les établissements assujettis doivent mettre en place une organisation simple et efficace afin d’apporter aux réclamants une réponse qualitative et motivée dans un délai ne pouvant pas excéder deux mois.

  • Impact de la guerre en Ukraine : attention aux effets de second tour

Depuis le début de la guerre on constate que le système bancaire européen demeure globalement résilient. En particulier les grandes banques françaises opèrent en Russie et Ukraine via des filiales dédiées ou des entités off-shore, mais leur niveau d’exposition y est peu significatif au regard de l’ensemble de leurs activités. Ainsi en cas de perte de contrôle de filiales présentes sur le sol russe, les banques seraient en mesure d’absorber le choc financier qui en résulterait grâce à des niveaux élevés de fonds propres au regard des risques.

  • Performance financière des banques européennes dans le contexte de la COVID-19 : benchmark 2022

Alors que la publication des états financiers du 31 décembre 2021 s’inscrivait dans un contexte de sortie progressive de la crise de la Covid-19l’environnement des banques européennes s’est trouvé à nouveau bouleversé par l’invasion de l’Ukraine par la Russie en février 2022. Notre analyse menée sur l’information financière auditée et présentée dans les rapports annuels de 26 banques européennes au 31 décembre 2021 a permis de dégager les principales tendances. Si la reprise paraît manifeste par rapport à une année 2020 pleinement marquée par la crise, un bilan plus large de la période Covid-19 depuis 2019 en fait également ressortir quelques conséquences notables et plus nuancées.

Pour découvrir ce 18ème numéro, téléchargez notre newsletter ci-dessous : 

Je télécharge