L’avenir de l’audit - Regards croisés de Directeurs financiers et de Présidents de Comité d’audit

Quelles sont les attentes, en matière d'audit, des Directeurs financiers et Présidents de Comité d'audit de grandes entreprises, dans le contexte spécifique de la France ?

Télécharger l'étude

Dans le prolongement de l'étude internationale « Comment le marché perçoit-il l’avenir de l’audit ? Mythes, réalités et solutions », Mazars présente « L'avenir de l'audit - Regards croisés de Directeurs financiers et de Présidents de Comité d’audit ».

Pour la première fois, ces deux initiatives ont permis d’interroger plus de 500 dirigeants dans 12 pays, puis de s’entretenir avec 11 dirigeants en France de décembre 2020 à mars 2021 (Directeurs financiers et membres de Comités d’audit représentant 12 entreprises du SBF 120).

En effet, en sondant les parties prenantes sur leurs attentes concernant l’audit et les professionnels qui le réalisent, la valeur qu’elles en retirent et sur la manière dont le service et le marché peuvent évoluer, nous obtenons un panorama large de la réalité du marché de l’audit d’aujourd’hui.

De précieux enseignements émergent de ces entretiens qualitatifs. Le métier d’audit apparaît à la croisée des chemins, entre contrôle et partenariat, certification et accompagnement éclairé. Les attentes des Directions financières comme des Comités d’audit vont au-delà de la seule certification et sécurisation des comptes. Dans un environnement économique et règlementaire complexe, les équipes d’audit devront, de plus en plus, répondre à des attentes composites :  

  • Certifier, en accompagnant : un mouvement qui va s’intensifier au fur et à mesure du développement des nouvelles technologies au sein des processus d’audit : le « temps retrouvé » devra servir à renforcer l’intelligence humaine et donc à s’orienter vers une « forme plus sophistiquée d’accompagnement ».  
  • Une ligne de crète entre contrôle et accompagnement : alors que les périmètres et les méthodes des Commissaires aux Comptes connaissent de profondes mutations, ils devront demeurer ces tiers de confiance, indispensables à une gouvernance financière sécurisée et enrichie. Ce chemin étroit entre partenariat et certification sera le levier principal de la valeur ajoutée de l’audit et de la garantie d’une information financière et demain extra-financière sécurisée.
  • L’auditeur éclairé tire pleinement profit du levier technologique : les nouvelles technologies apportent la marge de manœuvre nécessaire pour permettre à toutes les parties prenantes de l’audit de prendre du recul et revenir à ce qui fait son essence : l’analyse « augmentée » des comptes et l’accompagnement éclairé des directions financières et des comités d’audit. 
  • Un enjeu d’attractivité des talents face à des mutations qui promettent de transformer significativement le métier : toute transformation nécessite un accompagnement spécifique des talents qui y contribuent, pour assurer l’attractivité du métier et l’émergence de nouveaux parcours visant à attirer ces talents. 

Téléchargez l'étude :