Infographie | Rétrospective et projection sur le reporting extra-financier : l’ère de l’accélération

La RSE a pris une place prépondérante dans le paysage économique. Dans les Universal Registration Document (URD) tout d’abord, où initialement en fin de document, les informations de ces publications ont fait une remontée vers les premiers chapitres. Dans le cadre des Assemblées Générales ou encore lors de la présentation des résultats annuels, où les indicateurs extra-financiers sont de plus en plus fréquemment présentés, y compris en lien avec la Raison d’Etre de l’entreprise.

Nous entrons dans une nouvelle phase : celle de l’accélération. Retour sur 10 ans de temps forts, et regard sur les réglementations à venir, en France et en Europe. 

Le climat est aujourd’hui un sujet majeur d’attention de la société et des entreprises, et une information incontournable des Déclarations de Performance Extra-Financière ( DPEF). Cette prise de conscience s’est faite assez rapidement. En moins de 10 ans, et à marche forcée, nous avons vu cet enjeu devenir un risque majeur porté par un sentiment d’urgence et la pression des parties prenantes : mise en place de Key Performance Indicators (KPI) et d’objectifs chiffrés, action des régulateurs et multiplication des réformes.

  • 91 % des entreprises identifient le climat comme un risque financier majeur,
  • 51 % des entreprises déclarent s'inscrire dans une trajectoire (-2°C stable vs 2018),
  • 54 % visent 2050 pour atteindre la neutralité carbone.*

*Chiffres issus du Baromètre RSE Mazars 2020

Retrouvez dans cette infographie : 

  1. Une rétrospective sur 10 ans de temps forts de la RSE, en France et en Europe : entre évolution réglementaire et structuration des pratiques,  
  2. Les évolutions réglementaires à attendre de demain
MicrosoftTeams-image (16).png

Télécharger