Étude | Baromètre de Confiance des Startups en France

Octobre 2022 | Mazars et Estimeo publient leur premier Baromètre de Confiance des Startups en France. Un baromètre qui a pour objectif de mettre en lumière l’Indice de Confiance des Dirigeants de Startups, initié par Mazars et Estimeo.

 

Indice de Confiance des Dirigeants de Startups (octobre 2022)

Plus de 200 startups françaises ont été sondées sur la période d’août à septembre 2022, et continueront de l’être afin d’analyser en temps réel le positionnement de leurs fondateurs à la lumière de sujets variés (chiffre d’affaires, financement, recrutement…). Ce premier baromètre donne à voir des résultats positifs avec un Indice de Confiance des Dirigeants de Startups qui s’élève à 75,21. Les dirigeants interrogés se disent confiants quant à leur avenir, notamment concernant leurs enjeux internes. La confiance est amoindrie concernant certains enjeux externes.

Télécharger le Baromètre

  • 82 C'est l'Indice de Confiance des startups concernant l'évolution de leur marché
  • 52des dirigeants de startups sont optimistes concernant leur capacité à recruter
  • 63 C'est l'Indice de Confiance des startups quant à la situation économique de la France

Des dirigeants de startups majoritairement confiants quant à leurs enjeux internes

Le niveau de confiance des startups interrogées concernant l’évolution de leur marché est de 82. « On note que les secteurs de la Greentech, de la Proptech/Smartcity et de la Cybersécurité sont les plus confiants concernant leur marché » analyse Adrien Fenech, Président d’Estimeo. A ce titre, 84% pensent pouvoir répondre aux enjeux de RSE, notamment les secteurs de la Greentech, et de la Cybersécurité (100%).

Concernant leur capacité à garder le rythme dans le développement de leurs produits et services, l’indice de confiance est de 82. Les dirigeants sont à 84% optimistes quant à leur capacité à réaliser leurs prévisions de chiffre d’affaires, et leurs objectifs de vente. « La confiance augmente avec le nombre d’employés : les entreprises les plus jeunes sont légèrement moins optimistes sur ce sujet » souligne Stéphanie Latombe, Associée Capital Markets chez Mazars. En revanche, ce sont les startups les plus récemment créées qui sont majoritairement très confiantes envers le soutien du gouvernement.

Les enjeux de recrutement sont par ailleurs nettement mis en exergue par ce premier baromètre. 52% des dirigeants sont optimistes concernant leur capacité à recruter, et 87 % sont optimistes et très optimistes quant à leur capacité de rétention des talents en interne. Néanmoins les salariés des startups ne semblent pas échapper à la quête de sens personnel et professionnel. « Il va être nécessaire de créer une culture managériale responsabilisante au sein des startups » note Mathilde le Coz, DRH de Mazars en France.

 

Une confiance plus mitigée concernant les enjeux externes

Le contexte économique et social inquiète les dirigeants : 43 % seulement se disent confiants, c’est l’indice le plus bas de ce premier baromètre (Indice de 63.08). Les startups les plus confiantes qui se distinguent, au-dessus de la moyenne, sont celles des secteurs GreenTech - avec un niveau de confiance près de 20 points au-dessus de la moyenne et HealthTech, 11 points au-dessus de la moyenne. Les startups les moins confiantes sont celles des secteurs Web3 et Fintech.

Le degré de confiance des dirigeants relatif à leur capacité de financement dans les prochains mois s’avère également être l’un des taux les plus bas de ce baromètre : seuls 8% se disent très optimistes (indice de 69.45). Les startups restent cependant confiantes quant à leur capacité à lever des fonds car elles considèrent posséder les prérequis pour y parvenir : la rentabilité et la notion d’impact.

« L'indice de confiance pour ce premier baromètre est relativement élevé, bien qu'il n'atteigne pas les 100. Son évolution fin 2022 sera d'autant plus intéressante à analyser que l'actualité tend à laisser croire qu'il sera amené à baisser. A suivre de près ! » conclu Adrien Fenech, Président d’Estimeo.

Niveau de confiance des startups envers la situation économique en fonction des secteurs

 

Télécharger le baromètre :