Etude | Covid-19 : quels impacts pour les mécanismes d'évaluation des participations ?

L’année 2020 fut une année marquante pour les acteurs du Private Equity à bien des égards. Si la crise Covid-19 a pu sérieusement impacter, à la hausse mais surtout à la baisse, les fondamentaux des participations de leur portefeuille, les sociétés de gestion ont dû faire face à un questionnement permanent sur la manière de retranscrire les impacts de cette crise sur l’évaluation de leurs actifs.

Cette étude a pour objectif de dresser une vision des pratiques de place chez les acteurs du Private Equity en ce qui concerne les mécanismes d’évaluation appliqués sur leur portefeuille, dans ce contexte de crise.

Découvrir l'étude

Méthodologie générale

En prévision des arrêtés du 30 juin 2020, bon nombre de sociétés de gestion avaient revu leur politique générale de valorisation afin de les adapter et de retranscrire au mieux les impacts connus de la crise Covid-19 sur la juste valeur de leurs investissements.

Les fonds du périmètre sondé sont : 

  • 79POURCENTdes fonds diversifiés en secteur 
  • 55POURCENTdes fonds diversifiés en type d'investissement
  • 150MDS D'EUROSd'encours sous gestion

Reporting des participations 

  • Remontée d’un budget 2020 mis à jour par les participations : la grande majorité (82%) des participations des portefeuilles des fonds sondés ont remonté un budget 2020 réestimé au cours de l’année, lequel prenait en compte les impacts prévus de la crise, permettant aux GPs d’assoir les valorisations sur des données à jour.
  • Fréquence de retravail des budgets remontés : sur l’échantillon remontant des données à jour, les GPs retravaillent 7 fois sur 10 ces budgets (les 30% restants font soit confiance en la fiabilité des chiffres soit par manque de vision lorsque le fonds est actionnaire « très minoritaire »).
  • Remontée d’un Business Plan mis à jour par les participations : la majorité (69%) des participations des portefeuilles des fonds sondés ont remonté un Business Plan réestimé au cours de l’année.

Mécanismes de valorisation

Parmi les acteurs sondés, 45% utilisaient fréquemment, avant la crise, des données prospectives dans le cadre des valorisations de leurs participations (ex : utilisation des exercices 2021). Sur ces 45%, seul un acteur estime les utiliser moins souvent dans le contexte actuel par crainte d’une non-représentativité/non-fiabilité de ces chiffres.

Méthode des multiples 

En pratique, cette méthode, qui consiste à appliquer une moyenne de 2 ou 3 exercices d’EBITDA/EBIT permet de lisser les éléments exceptionnels de 2020.

  • 70POURCENTdes acteurs sondés ont augmenté la fenêtre temporelle de leurs agrégats
  • 50POURCENTutilisent une moyenne du budget 2020 réestimé et du budget 2021
  • 50POURCENTpréfèrent opter pour 3 exercices (N-1 (2019), exercice en cours (2020), et prochain exercice)

Pour en savoir plus, téléchargez le document ci-dessous : 

Document

Private Equity - impacts covid 19 sur les mécanismes d'évaluation - décembre 2020

Private Equity - impacts covid 19 sur les mécanismes d'évaluation - décembre 2020