Les Ressources Humaines, de fournisseur à business enabler

Le 12 mai 2021 |

Le RH qui se contentait de distribuer les fiches de paie aux collaborateurs à chaque fin de mois existe-t-il encore ? S’il a longtemps été cantonné aux tâches administratives, le rôle du Responsable des Ressources Humaines a pris de l’envergure à mesure qu’il a apporté de la valeur à l’entreprise. Aujourd’hui, être RH signifie jongler avec de multiples casquettes et missions et apporter, non pas un peu, mais beaucoup de valeur aux décideurs comme aux collaborateurs. Mais comment parvenir à cet équilibre entre vision globale et compréhension terrain ?

Une fonction qui n’a cessé de gagner en valeur à travers les années

A son apparition dans l’entreprise, la fonction RH était une enclave administrative. Ses professionnels y réalisaient et déchiffraient les fiches de paie et étaient souvent réduits à des vecteurs de mauvaises nouvelles. Pour compléter ce tableau, leur positionnement était ambigu : du côté des collaborateurs selon les décideurs, du côté de l’entreprise pour les employés. Finalement, on n’appelait le Responsable Ressources Humaines ou mieux, le Responsable du Personnel, que pour résoudre un problème d’ordre administratif. En somme, cette fonction a longtemps été perçue comme une charge pour l’entreprise, un coût que l’on cherchait à réduire.

Heureusement, le contexte professionnel a évolué. Les collaborateurs qui, autrefois, réalisaient l’intégralité de leur carrière au sein d’une même entreprise vont et viennent aujourd’hui, emportant avec eux leurs compétences. Entre guerre des talents, gestion de carrières et obsolescence accélérée des compétences, les défis et opportunités sont désormais nombreux pour la fonction RH, laquelle n’a cessé de gagner en valeur et en impact à travers les années. Alors que ces problématiques humaines sont devenues de plus en plus prégnantes, la fonction RH a prouvé sa valeur, pris place à la table des décideurs au point de devenir un partenaire stratégique pour l’entreprise et ses dirigeants.

Cependant, l’histoire des RH est loin d’être terminée. D’une part, il existe encore des entreprises où ce statut de partenaire n’est pas acquis, d’autre part, la fonction RH peut encore apporter plus de valeur à l’entreprise en devenant un business enabler (soit un booster ou encapaciteur). De nombreuses directions des ressources humaines ont d’ailleurs déjà embrassé ce rôle et cette envergure.

La RH business enabler, entre vision stratégique et compréhension terrain

Concrètement comment ces directions RH ont-elles pu apporter plus de valeur à l’entreprise qu’elles ne le faisaient déjà ? En développant leur rôle de révélatrices de talents garantes de l’expérience collaborateur, en partageant une vision stratégique des ressources humaines, mais aussi en impulsant les transformations et les innovations au sein de l’entreprise. Pour mieux réaliser ces trois actions, elles ont trouvé un équilibre délicat entre vision globale et compréhension terrain.

Pour ce qui est de la vision globale, les RH ont en effet commencé à exploiter un atout puissant : la data. Si la plupart des Responsables Ressources Humaines l’utilise déjà pour faire des analyses a posteriori, les DRH business enablers utilisent quant à elles cette manne d’informations pour faire des projections. En posant les bonnes questions et en collectant les bonnes données, la data permet à ces Responsables Ressources Humaines d’affermir leur vision stratégique et globale – et donc leur part de voix au moment de contribuer à la stratégie de l’entreprise.

Si le regard global est précieux pour l’entreprise, il lui arrive d’être décrié par les collaborateurs. Pour certains d’entre eux, les Responsables Ressources Humaines seraient déconnectés des réalités terrain ; ils auraient d’autres priorités. Or les business enablers sont ceux qui ajoutent à leur vision stratégique leur connaissance du terrain. Ils le font de diverses façons : par le biais de relais locaux, à la fois relais RH sur le terrain et relais métiers auprès des RH, grâce à des « vis ma vie » ponctuels mais intenses, en mettant en place des binômes RH et managers, etc. Dans tous les cas, ces RH business enablers ont su remettre l’humain au centre des ressources humaines en échangeant, en travaillant avec et pour les collaborateurs.

Afin d’apporter davantage de valeur aux collaborateurs et à l’entreprise, la fonction RH peut faire évoluer sa posture de partenaire à celle de business enabler. Pour cela, il est essentiel de concilier vision globale et stratégique d’une part, et compréhension du terrain de l’autre.

Découvrir le replay du webinaire « La data, le nouvel atout des DRH et de leurs équipes pour accompagner les transformations de l’entreprise »

Auteur