Covid 19 : Quand le numérique aide à sauver plus de vies

Par Mehdi ZINE, Consultant Sénior Mazars Santé & Laetitia RAULT, Sénior Manager Mazars Santé
Mis à jour le 09/04/2020

A l’heure de la distanciation sociale et du confinement pour combattre l’épidémie de Covid-19, le développement du numérique prend un nouvel élan. Ces dernières semaines de nouveaux outils et usages numériques se sont développés pour répondre aux besoins des patients, des professionnels de santé et des institutions pendant la crise, en voici un panorama.

Le numérique pour piloter les ressources en tension pendant la crise

Le Répertoire Opérationnel des Ressources (ROR) est le référentiel national de description de l’offre sanitaire et médico-sociale. Déployé déjà depuis plusieurs années, il permet aujourd’hui d’identifier le nombre de lits de réanimation disponibles sur l’ensemble des établissements de santé. Ces données sont renseignées plusieurs fois chaque jour par les établissements et permettent de connaître les ressources en lits nécessaires à la régulation et à l’orientation des patients.

Le besoin de renforts humains est un enjeu crucial dans le pilotage des ressources. Pour répondre à cette demande, la plateforme MedGO a été mise en place pour permettre la mise en relation entre soignants volontaires et établissements en forte tension. Le soignant volontaire renseigne son identité, ses compétences et sa zone de mobilité. Il est ensuite alerté par la plateforme des missions à pourvoir dans les établissements proches.

Autre exemple avec l’application Voozanoo proposée par Santé Publique France permettant aux Etablissements Sanitaires et Médico-Sociaux (ESMS) de transmettre des informations sur le nombre de personnes (usagers et personnels) atteintes par le Covid-19 et de signaler des besoins de matériel ou de soutien.

Le déploiement de la télémédecine pour soigner malgré tout

Depuis le début de l’épidémie, la téléconsultation a connu un essor majeur avec près de 490 000 téléconsultations facturées à l’Assurance maladie pendant la dernière semaine du mois de mars contre moins de 10 000 actes au début du mois (source Assurance Maladie).  Ce développement a été permis par plusieurs dispositions et initiatives. D’une part, les conditions de remboursement des actes de téléconsultation ont été assouplies par l’Etat via un décret publié le 9 mars 2020. Il permet de déroger temporairement aux règles de respect du parcours de soins pour être remboursé par l’Assurance maladie. D’autre part, la mise à disposition d’outils de télémédecine auprès des professionnels de santé : les ARS via les Groupements Régionaux d'Appui au Développement de l'e-Santé (GRADeS) fournissent des outils de télémédecine pour l’ensemble des professionnels de santé et des opérateurs privés d’outils de télémédecine, tels que Doctolib qui propose son module de téléconsultation gratuitement aux professionnels.

Autre application de la télémédecine avec l’essor du télésuivi pour suivre à distance les patients porteurs ou suspectés du Covid-19 et éviter de surcharger les médecins libéraux et les établissements de santé. Plusieurs initiatives locales, régionales et nationales proposent aux établissements de santé et aux médecins libéraux des outils de suivi des patients à distance. Les applications COVIDOM, LIFEN ou encore eCOVID permettent un télésuivi au quotidien et en temps réel des patients via des questionnaires, des recueils de constantes médicales et un système de détection d’alertes en temps réel.

L’entraide, accélérateur de la mise en place des outils numériques dédiés à la gestion de crise

Les transformations organisationnelles générées par la crise sanitaire et leurs impacts sur la mise en place de nouveaux outils numériques sont complexes à appréhender. Pour apporter un soutien aux ESMS, l’Agence National d’Appui à la Performance (ANAP) propose un dispositif d’entraide sur les sujets SI portant sur différentes dimensions : la mise en place du télétravail, de la téléconsultation, ou encore de la sécurité informatique. Elle a également ouvert un espace de travail collaboratif Slack entre les professionnels qui souhaitent être aidés et ceux qui peuvent apporter une expertise.

A n’en pas douter, l’impulsion nouvelle au développement des usages digitaux en temps de crise sanitaire ouvre un nouveau chapitre de l’ère numérique en santé.

Pour aller plus loin :

  • ROR: https://esante.gouv.fr/projets-nationaux/repertoire-operationnel-ressource
  • Application Voozanoo : https://abonnes.hospimedia.fr/articles/20200330-politique-de-sante-le-suivi-des-cas-de?utm_campaign=EDITION_QUOTIDIENNE&utm_medium=Email&utm_source=ExactTarget
  • Dispositif ANAP : Espace d’échange SI MS :  https://lnkd.in/g8Qdc4e et liste des experts SI : https://lnkd.in/g_xJWyr
  • Plateforme de renforts dans le cadre du COVID : https://www.renfort-covid.fr/
  • Décret du 9 mars 2020 adaptant les conditions du bénéfice des prestations en espèces d'assurance maladie et de prise en charge des actes de télémédecine pour les personnes exposées au COVID 19 :

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000041704122&categorieLien=id

E-COVID : http://www.sesan.fr/gcs-sesan-deploie-dispositif-e-covid-prise-charge-patients-domicile-ile-france