Immobilier : vos partenaires parlent-ils votre langage ?

Cette étude sur le thème : « Comment optimiser la gestion de votre patrimoine par un usage efficace de l’information », a été réalisée par Mazars en collaboration avec l’Association FIDJI et Business Immo.

Notre industrie immobilière se caractérise par une augmentation exponentielle des échanges d’informations informatiques, qui deviennent de plus en plus structurants. Or ces échanges engendrent une perte de temps et un risque d’erreurs élevé lié à l’incompatibilité des systèmes employés.

Il existe une perte de plus de 20% du contenu entre l’envoi et la réception de l’information

Dans un contexte globalisé où ces échanges demandent un degré de sécurité et d’efficacité croissant, nous devons tous - et ce dès aujourd’hui - adopter de nouveaux outils. Souhaitant évaluer le manque à gagner, non seulement financier mais aussi relatif à la confiance et à la productivité des entreprises, l’Association FIDJI a mandaté Mazars pour mener une enquête auprès de différents acteurs du secteur.

Cette enquête a permis d’appréhender les méthodes et les dysfonctionnements des outils employés dans le processus d’échange de l’information.

Nous avons interrogé 102 personnes travaillant pour 50 acteurs reconnus de l’industrie immobilière et exerçant les métiers les plus concernés par le sujet de cette enquête (investisseurs, asset managers, property managers, experts, tiers contrôle). Nous avons veillé à sélectionner un écosystème cohérent et représentatif de la place.

Les résultats les plus marquants :

Le coût annuel pour l’industrie immobilière de ces tâches non productives s’élève à 300 M€

  • 46% des sondés ne connaissent pas précisément la valeur et/ou la surface de leur patrimoine.
  • La tendance est à la multiplicité des formats de fichiers utilisés : chacun utilise le sien.
  • L’organisation des partenaires serait la cause majeure de cette multiplicité des formats.
  • Les difficultés à manipuler l’information augmentent avec le nombre de formats de fichiers utilisés dans l’entreprise.
  • Il existe une perte de plus de 20% du contenu entre l’envoi et la réception de l’information.
  • Un opérateur passe 45% du temps qu’il dédie au traitement de l’information à des tâches non productives (comme la ressaisie ou la recherche d’erreurs)
  • Le coût annuel pour l’industrie immobilière de ces tâches non productives s’élève à 300 M€.
  • On remarque que les entreprises tentent de réagir et d’améliorer cette situation, sans pour autant y apporter de solution durable.

Demain, l’accès immédiat et direct à l’information, égal pour tous, permettant la comparabilité des données et contribuant à la transparence du marché immobilier : une utopie ?

La création du Format FIDJI est une véritable démarche de place née il y a 4 ans et accélérée par la création de l’Association en 2009, qui compte déjà 45 adhérents parmi les plus influents du marché. Lors de cette enquête, de nombreuses entreprises nous ont fait part de leur souhait de se faire accompagner dans l’intégration du standard FIDJI. Par ailleurs, les équipes

Mazars sont très régulièrement sollicitées pour la mise en place de processus de contrôle interne et la vérification des bases de données. Il y a donc fort à parier qu’à la lecture des chiffres révélés par cette enquête, l’ensemble du marché rejoindra le mouvement en cours, au bénéfice économique de tous mais avant tout au profit de l’efficience et de la transparence du marché de l’immobilier en France.

Documents à télécharger
Immobilier : vos partenaires parlent-ils votre langage ?
protégéPROTÉGÉ 3,41 MB

Téléchargez les documents avec votre compte MazarsConnect :

Pour afficher tout le contenu de la page, merci de vous identifier :

  ou  
J'ai oublié mon mot de passe - renvoyez-le moi!
Envoyer à un ami

Vous :

Votre ami :

Commentaires :

Please enter this code in the field below (spam protection) :
 New Code

Vous :

Commentaires :

Please enter this code in the field below (spam protection) :
 New Code

  • @